Interview de Vivien Ruer, courtier pour les professionnels et fondateur de monservicepro.fr

Valentin Amelineau
August 4, 2021

Parce que nos clients sont nos meilleurs ambassadeurs, nous avons décidé de mettre en valeur nos plus belles collaborations sous forme d’interview. 

Dans un contexte où les conditions d’octroi de prêts se durcissent pour les professionnels, en conséquence du travail « vital » qui a été réalisé par les banques pour éviter une grave crise financière. Il devient primordial pour les courtiers professionnels d’ouvrir le champ des possibles en se tournant vers le marché hors banques, d’autant qu’en 2021, des centaines de solutions complémentaires ou alternatives existent, couvrant tous les besoins des TPE/PME.

Aujourd’hui, nous partageons l’interview de Vivien Ruer, courtier pour les professionnels et fondateur de monservicepro.fr.

Vivien est client Onbird depuis 1 mois et comme lui, nous pensons que derrière ces freins se cachent des opportunités incroyables

Une belle expérience partagée nécessite toujours une lecture attentive, c’est pourquoi nous avons volontairement fait le choix de poser les questions comme elles nous viennent, sans langue de bois, d’aller dans les détails, de comprendre pourquoi, quand et comment Vivien utilise Onbird.

Croyez-nous … Ses réponses ainsi que sa vision du financement pour les TPE/PME valent le détour. Plus qu’un courtier, c’est un missionnaire ⚔️, nourri par une ambition identique à la nôtre : faciliter l’accès au financement pour les TPE/PME françaises.

Pour les plus pressés, pas d'inquiétude, nous avons pris le soin de filmer cette interview et d’en tirer un condensé de 1min30 😉.




Onbird : Alors Vivien, rentrons tout de suite dans vif du sujet, qui es-tu ? 🕵️

Je suis responsable de Stengelin Financements et également de la marketplace monservicepro.fr. À vrai dire, nous sommes une filiale d’un Groupe d’Expertise Comptable pluridisciplinaire qui propose des expertises permettant de couvrir l’ensemble de l’écosystème de l’entreprise et de son dirigeant. C’est d’ailleurs toutes ces expertises qui sont accessibles sur la MarketPlace monservicepro.fr

Pour ma part, nous proposons un service de délégation de mission permettant notamment à des Courtiers en Crédits Immobiliers, en Regroupements de Crédits ou en Crédits Professionnels de nous solliciter pour l’obtention de financements au profit de leur clientèle professionnelle. Monservicepro.fr fonctionne comme un packageur, uniquement en prescription et garantit au partenaire un rôle central lui permettant de conserver sa clientèle. De plus, nous ne traitons aucune demande de financement en direct, c’est l’assurance de notre complémentarité vis-à-vis des courtiers. Notre Partenaire reste l’interlocuteur principal de son client emprunteur. Notre ambition est d’apporter une activité supplémentaire aux courtiers, et non de cannibaliser leur clientèle. Je crois que c’est ce point qui fait aujourd’hui notre réussite.

 

Onbird : Mais comment en es-tu arrivé là ? Pourquoi, comment et depuis quand es-tu courtier ? 🤔

J’ai débuté en 2005 en transaction de fonds de commerce et d’entreprise. Lors de nos cessions, nous assurions également les missions de recherche de financement. Le métier n’était alors pas réglementé comme aujourd’hui. 

En 2010, j’ai monté mon entreprise de courtage en prêts professionnels sur la région Grand Est. Lorsqu’en 2020, la crise sanitaire nous a bloqué chez nous, nous avons alors dû nous réinventer sur le mode de fonctionnement de notre métier. Investir dans le digital, construire de nouveaux process, proposer une diversification de nos activités. 

C’est sur ce constat que monservicepro.fr est né. C’est de cette envie d’apporter un service complémentaire qui permettrait aux courtiers de prendre le virage du courtage en étant accompagné et de manière intuitive, sécurisée, et dans un esprit d’entraide.


Onbird : Tu es courtier pour les professionnels ? Les particuliers ? Les deux ? 💼

Nous sommes sur le marché des professionnels. Mais pas uniquement l’entreprise, nous nous occupons également du dirigeant. 

C’est cette fameuse recherche de l’écosystème. En effet, comment s’occuper efficacement d’une entreprise sans considérer son dirigeant. Les deux sont intimement liés. On ne compte plus les cas d’entreprises en difficulté, nous sollicitant pour l’obtention de trésorerie, dont l’une des causes principales de la fragilité de la situation est la propre situation du dirigeant. Sur la marketplace monservicepro.fr, nous proposons une large offre de services sur l’ensemble de ces domaines. 

Nous pouvons réaliser une étude patrimoniale du dirigeant, sa fiscalité, l’optimisation de sa structure juridique, bref, refaire un parcours complet nous permettant d’accompagner efficacement le dirigeant avec des visions de long terme. C’est notre service. Nous accompagnons, de la création jusqu’au bilan retraite. C’est aussi pour tous ces services annexes que des courtiers en crédits professionnels nous sollicitent


Onbird : Appartiens-tu à un réseau de courtiers ou es-tu indépendant ? 🤝

Nous n’appartenons pas à un réseau de courtiers. 

Nous ne sommes pas non plus indépendant. 

En qualité de Packageur, nous sommes interdépendants des courtiers. 

En ne réalisant pas de missions en direct pour les dirigeants, nous ne sommes les concurrents de personne. En effet, nous n’intervenons que sur sollicitation d’un partenaire, notamment d’un courtier. Notre indépendance capitalistique nous permet de travailler avec l’ensemble des courtiers, de manière individuelle ou collective, avec les indépendants ou les réseaux. 

Notre seule mission est d’accompagner notre partenaire dans sa mission auprès de son client. Et j’insiste sur le “son client''. Que ce soit avant, pendant ou après la mission, le partenaire conserve la relation clientèle. Si nous appartenons à un réseau de courtiers, c’est celui des IOBSP. Notre réseau, c’est l’ensemble des professionnels du courtage.

 

Onbird : Pourquoi tu utilises onbird ? 📖

Nous utilisons Onbird pour de multiples applications. 

  • sur du cofinancement bancaire, où notre mission est d’accéder à un partage de risque pour le financeur bancaire principal ; 
  • sur du financement de matériel, où les solutions proposées ne nécessitent pas de changement de domiciliation bancaire ; 
  • sur des besoins courts-termes, stocks, factor, trésorerie, ces domaines où les banques traditionnelles sont peu réceptives.

 

Onbird : Utilises-tu Onbird avec une typologie de dossiers spécifique ? 📁

Non. 

Onbird possède son propre écosystème qui nous permet de déposer des dossiers sans typologie particulière. 

Nous réalisons une étude, nous estimons que c’est un dossier qui nécessite un financement ou un complément de financement hors-banques et nous le saisissons sur Onbird. 

Lorsque nous avons un doute sur la typologie d’un dossier, nous utilisons le thermomètre d’éligibilité pour savoir si nous pouvons, ou non, déposer le dossier sur la plateforme onbird.


Onbird : À quel moment utilises-tu onbird ? 🕒

Le plus en amont possible sur les dossiers. 

Nous vivons un contexte inédit avec la crise sanitaire. Nous devons réaliser notre travail d’intermédiaire de manière complète. Nous sommes un intermédiaire entre un emprunteur et un organisme financier et nous devons penser à apporter un service à ces deux parties. C’est la raison pour laquelle nous utilisons Onbird en amont de nos dossiers. 

Même dans le cadre d’une reprise de fonds de commerce ou de titres, nous cherchons à obtenir d’Onbird une solution de cofinancement nous permettant de diminuer le montant que nous sollicitons auprès des banques. 

C’est aussi par cette démarche de chercher à réduire l’exposition aux risques de nos partenaires bancaires que nous agissons. Onbird est une passerelle pour prendre soin de la banque tout en préservant les intérêts du client. 

Nous ne ferons jamais l’économie d’un plan de financement réfléchi et prenant en compte l’ensemble des besoins. Or, ces besoins, parfois, ne peuvent trouver de ressources uniquement auprès des partenaires bancaires. C’est là qu’Onbird est précieux. En tout cas, c’est ainsi que nous concevons son utilisation.

 

Onbird : Qu’est-ce que ça t’apporte concrètement ? 📈

En France, nous travaillons avec une dizaine de réseaux bancaires au maximum. En ajoutant nos partenaires étrangers, nous devons être à 15 ou 16 partenaires. Nous les connaissons tous et sommes en mesure de connaître leurs attentes, leurs restrictions, leurs critères d’acceptation et leur appétence sur certains domaines d’activités. 

Concernant les plateformes de financements alternatifs, nous devons en compter plusieurs dizaines, toutes avec une philosophie qui leur est propre et un process individualisé. Ce marché n’est pas encore industrialisé et c’est d’ailleurs ce qui en fait sa richesse.

Malheureusement, nous ne pouvons toutes les connaître, et nous ne pouvons encore moins toutes les qualifier pour des process précis. C’est la raison pour laquelle Onbird est précieux. 

C’est Onbird qui qualifie les dossiers et qui les adressent aux bons interlocuteurs. 

Onbird, c’est un poste d’aiguillage. Nous déposons la demande sur la plateforme et la technologie d’Onbird étudie l’éligibilité de notre dossier auprès de leurs partenaires. Pour nous, c’est la certitude de toucher de multiples partenaires en une seule saisie. 

Ce sont également des spécialistes de ces financements dits alternatifs. Ils sont force de proposition et nous permettent parfois de trouver une solution à un besoin que nous n’avions pas identifié. 

À la question de savoir ce qu’Onbird nous apporte concrètement, ça nous apporte des heures supplémentaires ou nous pouvons étudier de nouveaux dossiers. Ça nous apporte du « temps », et ce temps mis à contribution sur d’autres tâches permet d’optimiser notre réactivité sur les dossiers déposés par nos partenaires.

 

Onbird : Avant onbird, travaillais-tu avec des acteurs hors banques (alternatifs) pour financer tes clients ? 🏦

Bien sûr. Nous travaillons déjà avec des partenaires de qualité. Nous étions d’ailleurs très satisfaits de nos partenaires que nous sollicitons en direct. En France, nous avons des partenaires d’une grande qualité bénéficiant d’un haut niveau d’expertise.


Onbird : Tu n’avais pas trouvé d’outils similaires avant ? Comment tu faisais avant onbird ? ⏳

Non, avant Onbird, nous utilisions la méthode manuelle. Nous déposions nos dossiers sur une ou deux plateformes de financements alternatifs puis attendions la réponse ; éventuellement nous déposions la demande sur de nouvelles plateformes, et ainsi de suite. 

Onbird nous a été recommandé par un courtier en prêts professionnels avec qui nous travaillons sur d’autres produits financiers.

 

Onbird : Qu’est-ce que ça a changé dans ta vie de tous les jours ? 🌡️

Onbird nous permet de réduire les délais de réponse, de diversifier les partenaires, et par conséquent d’augmenter le taux de transformation de nos demandes de financements. Onbird nous permet également d’être plus proactif sur ce mode de financement, car nous nous sentons accompagnés au quotidien. 

En résumé, ce qui a changé, c’est que nous augmentons le succès de nos dossiers tout en augmentant leur nombre. C’est gagnant à tous les niveaux.


Onbird : depuis 1 mois et malgré la période creuse/estivale actuelle combien de dossiers as-tu poussés sur Onbird ? Combien de financements ? As-tu remboursé ton abonnement ou non ? 💰

Le fameux dilemme du remboursement de l’abonnement. C’est effectivement un peu le leitmotiv des outils métiers. C’est le fameux argument : « si tu fais un dossier, tu rembourses l’abonnement annuel ». Donc, nous allons faire les comptes. 

En 1 mois, nous avons poussé 11 dossiers. 

Nous en sommes à 6 dossiers accordés. 

Devons nous considérer que nous avons remboursé 6 années d’abonnement ? 

En réalité, c’est plus global que cela. Sur des dossiers de cofinancement bancaire, l’acceptation de la demande sur Onbird nous permet également de connaitre la réussite de notre mission de courtage principale. 

Donc 1 accord Onbird peut être beaucoup plus rentable que la simple intervention d’Onbird. 

Et puis, il y a également le gain de temps. En effet, les heures gagnées par la sollicitation d’Onbird nous permettent d’augmenter notre volume de dossiers traités, et donc de retrouver également un gain de productivité. 

Aujourd’hui, sur la marketplace monservicepro.fr, nous traitons environ 50 demandes de financements par mois. Si grâce à Onbird, nous pouvons en traiter 55 ou 60, c’est un effet de levier important.

Onbird : Ce système d’abonnement est-il dérangeant ? 💸

Et bien pour ce qui nous concernent ... sûrement pas ! Nous avions même la nécessité de trouver un partenaire qui fonctionne par abonnement plutôt qu’en rétrocession de commissions. 

En effet, notre business-model sur la marketplace monservicepro.fr. est la garantie d’une rétrocession attractive pour nos courtiers partenaires. Ainsi, nous ne pouvions insérer un intermédiaire de plus dans la relation. Ce système d’abonnement est parfait pour nous puisque nous conservons 100% des commissions de courtage et qu’à ce titre, nous pouvons conserver un niveau de commissionnement inégalé sur le marché auprès de nos partenaires.


Onbird : Peux-tu nous raconter une histoire avec un dossier clients sur lequel tu as utilisé onbird ? 🤝

Pour l’instant, nous pourrions raconter 6 histoires sur notre premier mois de collaboration. Nous allons en retenir un qui démontre tout l’intérêt de cette solution.

Nous étions sollicités pour une reprise d’activité et nos partenaires bancaires trouvaient l’apport personnel des clients de notre courtier partenaire un peu faible.

Nous avons sollicité Onbird pour un cofinancement bancaire à hauteur de 150 000 €. 

L’accord a été donné en moins de 7 jours et a permis de débloquer l’accord bancaire pour le financement principal. 

Sur ce dossier, tout le monde est satisfait : 

  • les clients d’abord qui peuvent réaliser leur projet ; 
  • le partenaire bancaire qui peut également réduire son exposition au risque ; 
  • notre courtier-partenaire qui bénéficie d’un commissionnement sur l’ensemble des financements accordés ; 
  • et  nous également qui avons pu accompagner ce projet avec réussite sur un dossier qui paraissait compliqué au départ.


Onbird : Ton sentiment sur la situation actuelle des courtiers pro et part en ce moment ? Une réflexion ? 🤔

La situation actuelle des courtiers me parait assez changeante actuellement. En effet, les conditions d’octroi de prêts se durcissent pour les professionnels, en conséquence du travail « vital » qui a été réalisé par les banques pour éviter une grave crise financière. Les courtiers en crédits immobiliers ne sont pas mieux lotis avec une recommandation du HCSF qui conduira inévitablement à réduire les volumes de crédits accordés par les banques. Un pessimiste pourrait y voir de graves motifs d’inquiétude.

Nous pensons que derrière ces freins se cachent des opportunités incroyables. Ces obstacles poussent également plus de chefs d’entreprises à solliciter des courtiers pour leurs recherches de financements. Si le crédit se raréfie, il deviendra également l’affaire de professionnels. Depuis de nombreuses années, le courtier pouvait apparaître comme un « chasseur de taux » ; dorénavant il aura un rôle d’expert en financement permettant d’apporter des conseils de qualité lui permettant de mettre en avant tout son savoir-faire.

À titre plus personnel, ces turbulences sur le secteur du courtage en crédits immobiliers sont également une source de distribution de notre offre de services. En effet, nous permettons aux courtiers en crédits immobiliers de diversifier leurs activités et d’augmenter leurs revenus de manière attractive et durable en bénéficiant d’une marketplace en accès gratuit pour compléter leur périmètre d’intervention. 

Nous enregistrons une forte demande de courtiers en crédits immobiliers qui souhaitent proposer d’activité en crédits professionnels, mais qui ne disposent pas des connaissances, des outils et des réseaux suffisants. Nous leur offrons l’ensemble. Même mieux, nous leur permettons de conserver leur place centrale auprès de leur client. Et avec Onbird, nous pouvons passer plus de temps à leurs côtés.